BIENVENUE SUR MON BLOG
Un blog sur : sculpture ornementale sur bois , l'ornementation et la décoration.
Dessin et fabrication artisanale de tous les sculptures ornementales et ornements ornementaux sur bois . Reproductions et propres créations du mobilier Liegeois


mardi 27 novembre 2012

Château d'Augustusburg | Château à Brühl | le style Rocaille et leur intérieurs

Château Augustusburg à Brühl
Patrick Damiaens
Sculpteur - Ornemaniste

Visite du château
Augustusburg à Brühl














Probablement les visites de musées, châteaux, cathédrales et collégiales sont la principale source d'inspiration pour le  sculpteur ornemaniste sur bois. Ce sont les lieux où le praticien reçoit ses idées, où il est à la recherche de nouveaux défis. 
Là il est toujours confronté à de nouvelles surprises, et même après 25 ans ressent encore apprendre des nouvelles choses. Il se penche sur la façon dont ses collègues d’il y a 300 ans ont résolu certains problèmes; leur connaissance des proportions élégantes utilisées à l'intérieur de leur décoration et des techniques de coupe.

Trophée de Chasse

Il arrive aussi qu'à un moment donné d'une commande, que la visite d’un château s’impose. Cette visite vous donner une meilleure idée de la forme de l'ornement, du caractère de l'ornementation, de l’esprit de l’époque.

Après 25 années de travaille dans l’ornementation, vous savez maintenant où et dans quel musée et château, peut être trouvé tel genre d'ornement, tel style, tel caractère, tel qualité. En quel lieu, il est possible de prendre des photos ou ... notes si besoin en est.


Visite du château Augustusburg à Brühl







Le château d’Augustusburg, la résidence préféréedu prince-évêque de Cologne, Clemens Augustde Bavière (1700–1761), fut commencé à partirde 1725 sous la direction de l’architecte de WestphalieJohann Conrad Schlaun et reçut entre 1728et 1768, sous la direction de l’architecte de la courde Bavière, François de Cuvilliés, l’aménagementnécessaire pour en faire une résidence remarquable.

Le célèbre escalier d’apparat du château,lieu de réception, jusqu’en 1996, du présidentallemand, fut construit d’après les plans de BalthasarNeumann. Le jardin baroque fut conçupar Dominique Girard d’après un modèle français.Juste à côté fut construit, en quelquesannées seulement, de 1729 à 1737, la petite folieet pavillon de chasse de Falkenlust, égalementd’après des plans de Cuvilliés. C’est l’une des plusbelles créations du rococo allemand.





Augustusburg et Falkenlust sont les premières réalisations importantes du style rococo en Allemagne. Pendant plus d'un siècle, ces deux châteaux ont servi de modèles pour la plupart des cours princières. Comme la résidence de Wurtzbourg, ils sont, avec leurs jardins, des exemples remarquables de grandes résidences princières du XVIIIe siècle.

Placé au cœur d'un jardin idyllique, le château d'Augustusburg, la somptueuse résidence du prince-archevêque de Cologne, et le pavillon de chasse de Falkenlust, une petite folie champêtre, sont parmi les plus anciens exemples d'architecture rococo du XVIIIe siècle en Allemagne.


Chef-d'œuvre du rococo, le château d'Augustusburg

Chef-d'œuvre du rococo, le château d'Augustusburg se rattache directement à la grande architecture européenne de la première moitié du XVIIIe siècle. En 1715, Josef-Clemens de Bavière, prince électeur de Cologne, projeta la construction d'une grande résidence à Brühl, sur les fondations d'un château médiéval. Il consulta un architecte français, Robert de Cotte, qui envoya des plans. 
Toutefois, ce projet ne fut pas immédiatement retenu, et le prince électeur Clemens-August, qui était moins francophile que son père, rejeta les propositions de De Cotte et fit appel, en 1725, à un architecte westphalien, Johann Conrad Schlaun, pour construire le château qui devait porter son nom.
Schlaun travailla trois ans au château. Avant son départ, en 1728, il construisit, avec moins de génie créatif que de sens de l'économie, un édifice formé de trois corps de bâtiment qui incorpore les ruines médiévales et la tour nord du château antérieur. 


Ornements du style rocaille et Rococo

Sous l'influence de son successeur, le style français connut un regain de faveur ; cependant, François de Cuvillies, qui avait été prêté à son parent par l'électeur de Bavière, représentait un courant du classicisme distinct de celui de De Cotte. Architecte à la cour de Munich depuis 1724, il prisait avant tout un type d'ornement fondé sur un système d'asymétrie et sur l'invention, inspiré de Meissonnier.

La tendance baroque engendrée par le style rococo des années de la Régence trouva un terrain fertile dans l'Empire allemand, où le rococo s'imposa à Vienne comme à Munich, en faisant se côtoyer dans les mêmes travaux artistes autrichiens, bavarois, italiens et français. Le château d'Augustusburg, audacieuse réussite architecturale qui remplaça le terne édifice construit par Schlaun, et le pavillon de chasse de Falkenlust, éblouissante création réalisée ex nihilo, sont parmi les meilleurs exemples de cet art international d'un faste sans précédent.



À Augustusburg, dans le corps de bâtiment central, l'escalier de Balthasar Neumann unit en une extraordinaire structure, par la magie d'un mouvement animé, marbre et stucs, colonnes de jaspe et caryatides, qui culminent dans l'étonnant plafond à fresque peint par Carlo Carlone. Ce chef-d'œuvre de génie créatif dessert les ailes de la galerie et les appartements privés, qui sont organisés selon une hiérarchie d'effets remarquablement agencée. Le décor bon enfant du nouveau grand appartement d'été, avec ses revêtements de faïence des Pays-Bas, est en opposition manifeste avec le programme « officiel » du château.


Sculpture ornementale style Rocaille


L'ouverture du Château Augustusburg à Brühl
Lundi Fermé
Mardi - Vendredi  9:00-12:00 et 13:30-16:00
Samdi-Dimanche  10:00-17:00

Entrée 5 Euro
!! Il est interdit de prendre des photos de l'intérieur.

Website:  http://www.schlossbruehl.de







 

website

https://www.facebook.com/patrick.damiaens.ornamental.woodcarver

samedi 24 novembre 2012

Sculpteur Ornemaniste sur bois | Sculpture Ornementale sur bois


Le meuble Liégeois
Patrick Damiaens
Atelier traditionnel de sculpture sur bois d’ornement 
situé a Maaseik ,Belgique












Mobilier Liégeois, le Style Liégeois

Depuis sa création en 1992,  sculpteur  ornementale sur bois –ornemaniste Patrick Damiaens est devenu une valeur sûre et a acquis une solide réputation pour la conception, la restauration et la fabrication de tous  travaux de sculpture sur bois et ornementation.

Chaque création, chaque meuble et autre réalisation est unique et ne sera jamais reproduit une deuxième fois de la même manière.

Ainsi chaque pièce se démarque par son aspect intemporel et exclusif et représentera toujours une valeur à part entière pour les gens soucieux d'enrichir leur interieur du plus haut degré de travail artisanal.




Plus d'informations et sans obligation.
Website :Patrick Damiaens 



 Membre de Pearls of Craftsmanship

mardi 20 novembre 2012

Histoire du Mobilier Liégeois | Le Mobilier Liégeois | d'Arts décoratifs Liégeois



Le Mobilier Liégeois, Musée d'Ansembourg, Liége

Patrick Damiaens
Sculpteur - Ornemaniste 

 
Histoire
du Mobilier Liégeois 























Histoire du Mobilier Liégeois.
Mobilier Liégeois et d'arts décoratifs Liégeois



Le mobilier liégeois a une place non négligeable dans l'histoire des arts décoratifs d’Europe occidentale.
Au Moyen Age, les « Meubles Liégeois » prennent  une place de choix avec le mobilier d'église: bancs, stalles, confessionnaux, lambris ... et aussi par l'utilisation de nombreuses œuvres d’orfèvrerie.

Le premier âge d'or s’étale sur les 13e et 14e siècles dont nous connaissons les beaux meubles de style roman.
Cependant  les 15e et 16e siècles donnent une impression différente, surtout par l'absence de pièces de cette triste période pour la nation Liégeoise..

Garde-robe Style L.XVI Liégeois

Les implantations industrielles prospères à Liège et sa région, permettent un  nouvel essor des métiers artisanaux.
Liège est axé sur Paris qui sera la source d'inspiration jusqu'à la fin du 18ème siècle.

Pourtant, le mobilier liégeois n’est pas une copie du mobilier français, mais conserve par ses qualités personnelles  son propre caractère, à la fois pour le mobilier ecclésiastique et le mobilier civil.
Même avec l'élément français comme point de départ, l’art du mobilier Liégeois savait s’en détacher dès le départ pour assurer sa propre originalité.

d'arts décoratifs Liégeois

Bahut Style liégeois

Mobilier Sculpté Liégeois
Quand le rocaille devient rococo, que le style se charge d’exubérances, le style régional Mosan ne devient jamais caricatural.        
Il va se préparer séparément dans une large bande de terre à de larges expansions vers l'Est.

Liège devint donc en quelques années un haut lieu de créativité, où le produit rappelle finalement dans le détail un lointain style de la Cour française.

Au cours de la deuxième période d'or du 18ème siècle, les menuisiers et les sculpteurs en particulier de meubles du «Pays Mosan» connaissent une activité extraordinaire
La côte des meubles à Liège en fin du 17ème siècle était au plus bas, pas de style propre et manque de tradition; l’industrie de l’acier, du charbon, du verre et des armes impliqua  une bonne rentrée d’argent, et où l'argent est la créativité naît.


Commode Liégeois ,style transition


Les « Meubles en chêne Liégeois » peuvent rivaliser avec les « Meubles  Français », par la qualité du mobilier lui-même et la pureté de la sculpture, en particulier en ce qui concerne le style «Régence Liégeoise »
On utilisa la marqueterie mais cette technique était moins populaire par que le chêne solide sculpté. La décoration en Hollande est faite au moyen de marqueterie en bois, à Paris en cuivre ou en laque de Chine ; les meubles à Liège sont fabriqués selon la logique ancienne: dans la masse du bois.

Le bois est une matière vivante, une structure biologique, un chef-d'œuvre en lui-même. La chaleur de la main humaine qu’on y ressent, la conversation entre l'œil et l'arbre, entre l'esprit et la nature, est profondément enracinée dans le «Mobilier Sculpté Liégeois».
Les motifs floraux ont grandi avec le chêne jusqu’à une entité  qui ne pouvait être autre, comme si les deux étaient indissociables.

Console Liégeois


A Liège on fait de la dentelle en le bois avec élégance à un moment où l'ornementation dans d'autres pays porte atteinte aux meubles.
Cette affection pour les meubles sculptés, la plupart du temps sans polychrome, explique la continuité dans le « Mobilier Liégeois » pendant tout le 19ème siècle.

Même la période «Empire» n’a pu livrer un élément s'inscrivant dans les caractéristiques du « Mobilier Liégeois ».
Cependant, il n'a jamais eu une véritable harmonie entre les nombreux fabricants et sculpteurs sur bois autour de Liège.
 D'où les nombreuses différences notables dans le détail.


Vitrine Liégeois

La compétence élevée de l’artisan Liégeois a été exprimée non seulement dans l'industrie du meuble, mais aussi dans l'orfèvrerie.
Sous les gouvernements des princes-évêques de Liège  l'activité dans le travail de l'or et de l’argent, l'art des armes et l'art du verre était très importante, en particulier sous les gouvernements de Clément Joseph de Bavière, Georges-Louis de Berghe et Jean-Théodore de Bavière (entre 1694 et 1763)


Traduction Gilbert Lecocq
INFO Mobilier Liégeois

https://www.facebook.com/patrick.damiaens.ornamental.woodcarver


lundi 19 novembre 2012

Le Mobilier Liégeois | Mobilier de Style | Le Style Liégeois




Le mobilier Liégeois
Patrick Damiaens
Sculpteur - ornemaniste

Le Mobilier Liégeois
Le style Liégeois
























Le style Liégeois
Le mobilier liégeois se caractérise principalement par le mobilier sculpté, et ensuite seulement par les meubles en marqueterie et les meubles polychromés.
Le point culminant est atteint tout au long du 18e siècle,  Liège sans doute dépasse les créations des provinces françaises, où la sculpture est d'importance modérée.

Le beau mobilier dont nous parlons était destiné  principalement à une clientèle, pouvant rivaliser financièrement  avec la bourgeoisie parisienne.
Le Mobilier Liégeois a atteint  au 18ème siècle une place d'honneur dans l'histoire de l'art. Les réalisations en bois de cette époque témoignent du gout de leurs créateurs.

Le style Liégeois

Bien que les noms de ces maîtres ne soient pas connus, leurs œuvres sont très appréciées partout dans le monde des connaisseurs d’antiquités.
Les créations Liégeoises ont toujours  évités les excès du Rococo, leurs exécuteurs ont entièrement maîtrisé leur métier.

Leur inspiration est venue de la clientèle d'élite pour qui on travaillait ; elle a donné accès à ses bibliothèques, où les artisans ont pu comparer les différents styles.
Peu de meubles Liégeois peuvent être datés de façon précise, certains portent une date ou un monogramme placé à un endroit discret, qui réfère à la date de fabrication.

Bahut Style Liégeois

Mobilier Liégeois
Pour d'autres meubles, aussi très rarement, la signature de la main ou la marque du fabricant donne une notion sur la date de fabrication.
Pourtant, un autre groupe, en particulier le mobilier fixe, peut plus facilement être daté parce que nous en connaissons les clients donneurs d’ordre.

Les critères  précédents de datation sont d'ordre historique. On peut aussi utiliser d’avantage les comparaisons de styles des décorations.
 On peut aussi dater par comparaison du mobilier religieux avec le mobilier civil ; le prince évêque liégeois faisant partie de l’aristocratie, les réalisateurs de meubles épiscopaux travaillèrent forcément pour la bourgeoisie.

Certains meubles d'église, comme le buffet bas, ne diffère en  rien de leurs sœurs laïques. Le mobilier Liégeois religieux est généralement daté avec précision par les archives.
Lors de la datation, il faut tenir compte que l’ébéniste liégeois aimait souvent retourner vers des styles antérieurs à l’époque à laquelle il vivait, c’est pourquoi le résultat est  aussi souvent une combinaison de styles.

Mobilier Liégeois

Liège a découvert presque en même temps les styles Louis XIV et Régence. Les ornements de style Louis XIV y sont introduits tardivement. D'une manière générale, ces créations datant d’entre 1715 et 1740, période déjà Régence en France (1715-1724). A la mort de Louis XIV en 1715,  le mobilier liégeois n’est pas encore décoré des ornements qui plus tard seront longtemps utilisés.

La rocaille et les formes arrondies s’utilisent de 1740 à 1765, notamment sous le règne du prince-évêque Théodore deBavière. Les fabricants de meubles du 18ème siècle à Liège resteront longtemps fidèles au style Louis XIV.
Avec l'introduction du style Régence,  la rocaille apparaît, doucement d'abord, vers 1770 classique et symétrique sur les meubles avec des airs de style Louis XIV.

Le style Liégeois


La structure du meuble n’est pas changée: le compromis est dans des décors. Dans un cadre strict on combine  avec beaucoup d’esprit les courbes de la rocaille, les compositions florales charmantes, les arcs et les contre-courbes.
Ce mélange agréable d'éléments décoratifs identifie  deux étapes spécifiques, respectivement de développement (1740-1765) et de la maturité de la rocaille (1765-1780).
Cela vaut aussi bien pour le meuble que pour les autres applications 
décoratives, telles que les boiseries et lambris.

Le plus pur style Louis XV est presque inconnu à Liège et environs. Quelques meubles, destinés à la bourgeoisie s’en rapprochent par l’ornementation..

ROCOCO 
En France, il apparaît sous la Régence et culmine sous le règne de Louis XV, vers 1745, où il supplante le classicisme, qui a marqué le règne de Louis XIV. En ce qui concerne la France on parle d'ailleurs plus volontiers de style rocaille. Il y a plus d’exubérance dans le rococo que la rocail


Traduction Gilbert Lecocq


Le Mobilier Liégeois